ASTUCES SANTE

Un antibactérien présent dans plusieurs produits que vous utilisez quotidiennement pourrait réduire l’efficacité de vos antibiotiques

Un produit antibactérien que l’on trouve dans un bon nombre de produits ménagers renforcerait la résistance des bactéries aux antibiotiques. Pas très productif…

On retrouve le triclosan dans les lotions, les parfums, les désodorisants, les produits de santé naturels, les dentifrices et les rince-bouche, les nettoyants pour les mains antibactériens, le savons, les shampoings et les produits de maquillage. Il serait même présent dans les vêtements, les jouets et les cartes de crédit!

Selon le site de Santé Canada, on utilise le triclosan en tant qu’agent de conservation, afin de prévenir les odeurs, éliminer les bactéries et empêcher la croissance de bactéries, de champignons et de moisissures.

Des chercheurs de l’Université Washington se sont aperçus, au cours d’expériences sur des souris, qu’une exposition au triclosan permettait aux bactéries de résister à des doses d’antibiotiques qui leur seraient autrement mortelles. Cet effet protecteur a été constaté face à plusieurs classes d’antibiotiques. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans le journal scientifique Antimicrobial Agents & Chemotherapy.

Selon  le docteur Christian Baron, vice-doyen à la recherche et au développement de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, ce n’est pas surprenant.  « C’était déjà connu dans la communauté scientifique que des substances comme le triclosan, […] qu’on trouve dans des produits comme le savon, n’y ont pas leur place. Il est clair qu’il y a des effets négatifs potentiels », a-t-il déclaré au Devoir.

Les chercheurs ont traité aux antibiotiques deux groupes de souris aux prises avec une infection urinaire. On a donné à l’un de ces deux groupes, de l’eau additionnée avait de triclosan. L’urine de ce groupe contenait 100 fois plus de bactéries que l’urine de l’autre, ce qui démontre une efficacité réduite des antibiotiques.

Le triclosan est une substance toxique pour les bactéries. Il provoque chez elles un « état d’alarme » qui leur confère ensuite une résistance à plusieurs molécules, et notamment aux antibiotiques.

« C’est comme l’alarme de feu d’une maison. La bactérie est alertée, et ça augmente sa résistance », a expliqué le Dr Baron.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration a pris position en 2017, contre l’ajout de triclosan dans le savon, en évoquant entre autres ses préoccupations liées à la sécurité et à un manque d’efficacité.

Au moins deux autres études s’intéressent présentement au triclosan.  Une étude animale se penche sur le risque de développer un cancer de la peau après une exposition prolongée au triclosan tandis qu’une autre tente de voir si le triclosan se décompose en d’autres produits chimiques, sur la peau humaine après une exposition aux rayons UV.

Selon Christian Baron, il est très difficile pour des agences comme Santé Canada de bannir ce genre de produit. Cependant, elles peuvent faire des recommandations.

« Je pense que les recommandations sont très claires depuis plusieurs années. Les consommateurs devraient réaliser que ces produits-là ne sont pas meilleurs [que] d’autres produits. Ça ne va pas les protéger ; par contre, ils vont avoir des effets négatifs », a affirmé le docteur.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal scientifique Antimicrobial Agents & Chemotherapy.

3Shares

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!