CONSEILS SANTE

Intolérance au gluten : les signes qui doivent vous alerter !!

Le gluten est une protéine que l’on trouve dans certaines céréales comme le blé, le seigle, l’orge et l’avoine. L’intolérance au gluten ou maladie cœliaque provoque des troubles digestifs et des lésions à l’intestin grêle. Elle entraîne aussi une mauvaise assimilation du calcium, fer et vitamine B et donc de possibles carences. C’est une maladie assez courante qui toucherait plus de 150 000 Français.

Quels sont les symptômes de l’intolérance au gluten ?

Parfois l’intolérance au gluten n’induit pas de symptômes spécifiques mais en général on peut observer :

  1. diarrhée
  2. ballonnements
  3. vomissements
  4. amaigrissement
  5. douleurs au ventre
  6. perte d’appétit
  7. fatigue
  8. pâleur
  9. aphtes dans la bouche
  10. douleurs aux articulation
  11. arrêt de la croissance chez l’enfant

Comment diagnostique-t-on l’intolérance au gluten ?

Le médecin procède tout d’abord à un examen sanguin.
Il réalise ensuite une biopsie de l’intestin grêle à l’aide d’un petit tube muni d’une pince et introduit dans le corps par les voies naturelles (endoscopie) afin de repérer d’éventuelles lésions, signes d’une intolérance au gluten.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les jeunes enfants, les femmes de 40-50 ans et les hommes de 50-60 ans
Les personnes dont un membre de la famille souffre d’intolérance au gluten
Comment prévenir l’intolérance au gluten ?

Nourrir les bébés au sein et ne pas leur donner de céréales ou de produits en contenant avant 4 mois permettraient de réduire les risques qu’ils développent une intolérance au gluten.

Quels sont les traitements de l’intolérance au gluten ?

Non traitée, l’intolérance en gluten peut entraîner des complications : syndrome de l’intestin irritable, cirrhose… L’intolérance au gluten est permanente. Dès qu’elle est diagnostiquée, il convient de suivre un régime sans gluten. Une diététicienne peut vous aider à élaborer vos recettes sans gluten. Il faut éviter tous les produits qui contiennent des céréales de blé, seigle, orge, avoine, froment à savoir les pâtes, le pain, certains yaourts…. mais aussi se méfier des plats tout préparés ou de certains médicaments qui contiennent parfois du gluten comme additif.
En grandes surfaces et magasins spécialisées, de plus en plus de produits sont étiquetés sans gluten.

Pendant longtemps, le régime strict sans gluten était la seule solution proposée aux personnes souffrant de la maladie cœliaque. Ces dernières années, plusieurs études ont permis de déceler trois molécules, appelées peptides, responsables en grande partie de l’intolérance au gluten. De nombreux chercheurs élaborent, depuis, des traitements d’immunothérapie pour se rapprocher d’une potentielle désensibilisation au gluten. En pareil cas, le traitement consiste alors à injecter de petites doses de ces peptides dans l’organisme d’un individu allergique au gluten afin de faire accepter, progressivement, le gluten par l’organisme de ce même individu. Comme pour d’autres allergies alimentaires, la désensibilisation au gluten n’en est toutefois encore qu’à ses balbutiements.

Loading...