SANTE

Je ne savais pas que lorsqu’une chose comme ça arrivait à la toilette, c’était un signe de cancer…

Le cancer du col de l’utérus est une terrible maladie qui prend des années à se formée et devant laquelle toute femme est démunie.

Le col de l’utérus permet de connecter le vagin à l’utérus, il se dilate tant pour les règles que pour la naissance d’un bébé.

Le cancer du col de l’utérus commence par des cellules précancéreuses, se logeant sur les parois de l’utérus. Parfois elles disparaissent, parfois elles prennent des années avant de devenir dangereuses. Si elles se répandent, elles sont une véritable menace pour le système reproducteur féminin. Le cancer est fréquemment causé par le virus du papillome humain.

Quels sont les signes à surveiller ?

Saignements vaginaux anormaux

Des saignements vaginaux anormaux, soit en dehors de votre cycle de menstruations, sont un signe démontrant un déséquilibre dans votre organisme. Tout saignement hors menstruation, après la ménopause, après pénétration ou examen pelvien est à surveiller.
Sécrétions vaginales inhabituelles

Des sécrétions inhabituelles, pouvant ou pas contenir du sang, arrivant après la ménopause ou entre les menstruations, sont un indicateur de la santé de votre utérus. Si vous voyez des changements, consultez votre médecin.

Douleurs pelviennes

Les douleurs pelviennes sont indicatrices de changement dans vos organes reproducteurs, mieux vaut en discuter avec votre médecin afin d’en déterminer la cause.

Difficultés à uriner

Les problèmes urinaires sont signes d’infection et peuvent être reliés, comme les douleurs pelviennes, à diverses conditions, mais il est important de les traiter.

Œdème et douleurs aux jambes

Comme le cancer peut s’étendre à d’autres parties de votre corps, des douleurs anormales sont à vérifier. Les personnes atteintes du cancer du col de l’utérus peuvent faire l’expérience de douleurs à la paroi pelvienne, à l’abdomen, au dos et même dans les jambes dans les stades plus développés.

Perte de poids anormale

Voici un autre symptôme apparaissant dans les derniers stades du cancer du col de l’utérus. Le corps produisant des protéines, les cytokines, afin de combattre l’infection, celles-ci s’en prennent aux masses graisseuses. Si vous n’avez pas changé de diète, consultez votre médecin.

Êtes-vous à risque ?

Chaque année, 12 000 femmes aux États-Unis reçoivent un diagnostic de cette maladie. Il s’agit de la deuxième forme de cancer la plus répandue chez les femmes, mais est aussi celle qu’il est le plus facile de prévenir, puisqu’il se forme avec les années et lentement.

Il a tendance à toucher les femmes d’âge moyen, entre 35 et 55 ans. Bien que 20% des cas concernent des femmes de plus de 65 ans.

Et s’il n’y a pas de symptômes ?

Dans de nombreux cas, il se forme sans symptômes. Il est important d’être à l’écoute de votre corps et de parler de ce qui vous semble anormal à votre médecin.
À quelle fréquence devriez-vous suivre des examens préventifs ?

Les tests Papp sont recommandés aux femmes à des intervalles de 3 ans, 5 ans si vous avez entre 30 et 65 ans. C’est la méthode la plus efficace pour détecter le virus du papillome humain ou le cancer du col de l’utérus, via un frottis vaginal. Toutefois, il est important d’avoir un examen gynécologique annuel, pour votre santé.

Partager l’article avec vos proches svp , c’est important de savoir ces infos

5Shares

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!