Attentions aux parents : Ce vaccin peut potentiellement détruire le système de reproduction de vos jeunes filles !!!

Merck & Co est l’entreprise productrice du vaccin Gardasil pour le papillomavirus humain (HPV). Selon une étude récente, cette entreprise a oublié d’examiner le système reproducteur des femmes. À cause de ce vaccin mortel et de cette erreur, les filles australiennes ont eu des conséquences terribles et ses ovaires ont été entièrement détruits.

Dans cet article, nous allons vous révéler l’histoire d’une fille de 16 ans qui a subi des effets désastreux à la suite de cette vacuité. Cette histoire a été publiée par le British Medical Journal. En fait, les ovaires de cette jeune fille ont été complètement détruits et elle est entrée dans une ménopause précoce. Pour cette raison, sa condition féminine totale a été dérogée. Les parents devraient être prévenus par cet exemple pour ne pas autoriser l’utilisation de Garadsil chez leurs filles.

Cette étude récente a permis de prouver que ce vaccin endommageait sérieusement la fonction des ovaires, 3 ans plus tard, chez une jeune fille de 16 ans qui a pris un vaccin contre le papillomavirus humain.

Ces résultats ont été vérifiés lors d’un examen prouvant que ses ovaires étaient en parfait état avant le vaccin, et qu’il n’y avait aucune autre influence qui aurait pu affecter l’état de ses ovaires, en plus de Gardasil. En outre, il a été déclaré que la société « Merck » n’a même pas testé la sécurité de ce vaccin par rapport à ses effets sur les systèmes de reproduction chez les femmes, par le département « Australian Therapeutic Administration (TGA) », qui est l’équivalent australien du département « Food and Drug Administration- FDA » en USA. Les producteurs ont seulement testé leurs effets sur les testicules masculins.

Bien que les jeunes femmes soient la cible principale de Gardasil, « Merck » indépendamment du fait que, avec ou sans intention, ne vérifie pas si le vaccin peut potentiellement endommager les ovaires chez les femmes.

Les effets secondaires à long terme du vaccin Gardasil restent vagues, mais les garçons ont commencé à prendre ce coup récemment

Selon le rapport du journaliste d’investigation Heidi Stevenson, Gardasil contient au moins deux ingrédients additifs qui peuvent endommager le système reproducteur des femmes. L’acide aminé naturel polysorbate 80, la L-histidine, qui est un agent de conservation émulsionnant, est inclus dans ce vaccin. Bien que ces ingrédients soient utilisés dans la production de nombreux aliments transformés, et sont généralement consommés quotidiennement, leur injection provoque différentes réactions biologiques.

Selon certaines études, le polysorbate 80, qui porte également les noms Alkest, Canarcel ou Tween 80, est la raison principale derrière les endommages causés au système reproducteur féminin.

Non seulement cet additif chimique accélère grandement la maturation sexuelle chez les femmes, mais il a également tendance à réduire le poids et le fonctionnement des ovaires et de l’utérus.

Lorsqu’elle est injectée dans le corps, la L-histidine peut amener le corps à développer une réponse auto-immune à la substance naturelle, ce qui peut conduire à l’apparition de nombreux effets secondaires graves chez de nombreuses jeunes filles qui ont été jadis vaccinées avec Gardasil.

AIDEZ NOUS SVP : LIKEZ ET PARTAGER CET ARTICLE SUR FACEBOOK , TWITTER et GOOGLE +

Add Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!