Actualité : Santé : une raison de plus de ne pas uriner dans une piscine

Tout le monde fait pipi dans la piscine. Chaque nageur laisse derrière lui une moyenne allant de 50 à 80 millilitres d’urine. Mais une fois que l’odeur du chlore envahit nos narines, l’idée que des germes et des bactéries puissent survivre nous paraît impossible. Et pourtant, une étude à ce sujet rapportée par le site Popular Science, nous indique le contraire. Cette pratique serait même toxique pour notre santé.

En cause, la réaction chimique entre les différents acides de l’urine et le chlore, qui déclencherait la synthèse de deux substances, le trichlorure d’azote et le chlorure de cyanogène. Les chercheurs de l’université Purdue, aux Etats-Unis, expliquent que ces deux composés peuvent provoquer des complications respiratoires comme l’asthme lorsqu’elles sont inhalées, ainsi que des irritations aux yeux.

Trop de pipi dans l’eau

« Dans n’importe quelle piscine dans laquelle vous placez des gens, vous pouvez être sûrs qu’ils vont y uriner », déclare Ernest Blatchley, ingénieur environnemental et directeur de l’étude. Un constat confirmé par des données scientifiques publiées par la revue Environmental Science & Technology Letters en mars 2017 : un bassin de taille moyenne contiendrait environ 75 litres d’urine.

« S’il n’y avait qu’une seule personne qui faisait pipi dans la piscine, il n’y aurait pas de soucis », insiste le chercheur. Le fait que cette mauvaise habitude soit partagée par un grand nombre de personnes est donc à la base du problème. Il ne reste plus qu’à espérer que chaque nageur décide de protéger sa santé ainsi que celle des personnes qui partagent son bassin en passant aux toilettes avant de se baigner.

AIDEZ NOUS SVP : LIKEZ ET PARTAGER CET ARTICLE SUR FACEBOOK

Add Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!