Actualité : Protection solaire et vitamine D : comment trouver le juste milieu

Les Français, comme des milliers de personnes sur la Terre, souffrent d’une carence chronique en vitamine D. La cause ? D’après une étude publiée par la revue Journal of the American Osteopathic Association, il s’agirait du manque d’exposition au soleil à cause de la crème solaire. Une idée qui ne fait pas consensus. D’après le docteur Claudine Blanchet Bardon, vice présidente du Syndicat National des Dermatologues – Vénéréologues, « les crèmes solaires ne mettent pas en danger l’absorption de vitamine D, d’autant plus qu’elles ne sont pas considérées comme un moyen de prévention efficace, car on n’en met jamais assez. »

Les chercheurs de l’université Touro California, aux Etats-Unis, estiment que la peur du cancer de la peau pousse de plus en plus de personnes à appliquer trop de protection solaire, ce qui nous empêcherait de profiter des bienfaits des rayons UVB. Ces rayons permettent à la peau de synthétiser la vitamine D, essentielle pour une bonne santé des os et du système immunitaire. Ils conseillent de s’exposer sans protection environ deux fois par semaine entre 5 et 30 minutes au soleil en fonction du type de peau et de la zone géographique.

Une surveillance régulière

Une idée qui, cette fois, trouve écho chez le docteur Blanchet Bardon : « S’exposer bras nus deux fois par semaine ne peut pas faire de mal, surtout aux personnes âgées ». Mais la vraie raison du déficit global en vitamine D, d’après la dermatologue, « se trouve plutôt dans nos habitudes alimentaires. » Vigilants à la ligne, nous avons perdu goût aux produits gras, notamment certains poissons comme le maquereau et les sardines à l’huile. C’est pourquoi, lorsque nous ne voulons ou ne pouvons pas adapter notre alimentation, les médecins peuvent prescrire un supplément de vitamine D.

Et qu’en est-il de la prévention du cancer de la peau ? « Seule la protection vestimentaire est assez fiable face aux rayons néfastes du soleil, les UVA », rappelle la spécialiste. Selon l’Institut national du cancer, la détection précoce des cancers de la peau offre de meilleures chances de guérison, en particulier dans le cas des mélanomes cutanés. Pour cela, surveillez votre peau et signalez tout changement d’aspect de vos grains de beauté à votre médecin. La semaine nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, du 15 au 19 mai 2017, vous offre une possibilité de vous faire examiner gratuitement par des dermatologues bénévoles partout en France.

AIDEZ NOUS SVP : LIKEZ ET PARTAGER CET ARTICLE SUR FACEBOOK

Add a Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!