Actualité : Parents : comment aider les enfants à faire la différence entre le bien et le mal

De nombreuses études ont prouvé que le fait de punir ses enfants ne fait que leur apprendre à mieux se cacher ou à mieux mentir lorsqu’ils font une bêtise. Mais comment faire pour les aider à comprendre que certaines actions ont des conséquences, à respecter les règles et à faire la différence entre le bien et le mal ? « Les tout petits aiment prendre soin d’eux-mêmes, mais ils dépendent de leurs parents. Ils ne font pas toujours ce que nous leur disons de faire, mais ils répètent nos comportements », rappelle l’experte Laura Markham dans un article de Psychology Today.

Et elle apporte quelques exemples parlants pour illustrer ses propos : quand nous les aidons à réparer une bêtise, ils apprennent à résoudre leurs problèmes ; quand nous sommes à l’écoute, ils apprennent que la vie peut être difficile, mais qu’ils peuvent trouver des solutions en exprimant leurs difficultés ; quand nous pardonnons leurs erreurs, ils apprennent que personne n’est parfait ; quand nous présentons nos excuses, ils apprennent à réparer les dégâts qu’ils ont provoqué ; quand nous sommes compréhensifs face à leur colère ils apprennent que les émotions peuvent être contrôlées.

Donner le meilleur

Au contraire, quand nous leur crions dessus, ils se disent que faire des crises est normal ; quand nous mentons à une personne au téléphone devant nos enfants, ils se disent que la malhonnêteté est acceptable ; quand nous mentons sur leur âge pour avoir une place de cinéma moins cher, ils apprennent à ne pas respecter les règles ; quand nous promettons de jouer avec eux sans le faire ensuite, ils pensent que les promesses ne valent pas grand chose ; et quand nous leur donnons une fessée, ils se disent que les personnes plus grandes peuvent frapper les plus petites.

Quand les enfants se sentent proches de leurs parents, ils veulent suivre leur exemple. En maintenant cette connexion, vous l’aidez à apprendre la vie. Bien sûr, certaines parties de leur cerveau n’auront achevé leur développement qu’à l’âge de 25 ans et ils risquent de faire encore des bêtises car, comme nous, ils ne sont pas parfaits. Mais les parents peuvent les aider à donner le meilleur d’eux-mêmes.

AIDEZ NOUS SVP : LIKEZ ET PARTAGER CET ARTICLE SUR FACEBOOK

Add Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!