Actualité : Grippe : le vaccin 2016-2017 est-il efficace ?

Lors de l’épidémie de grippe 2014-2015, le vaccin s’était révélé peu efficace. L’an dernier, la souche dominante de virus grippal avait pris de court les autorités sanitaires qui ne l’avaient pas intégrée dans la composition du vaccin.

Cette année, le scénario semble plus favorable, même s’il est trop tôt pour tirer un bilan de l’épidémie qui devrait, probablement, sévir pendant dix semaines.

Dans son dernier bulletin du 28 décembre 2016, le réseau Sentinelles signale que le virus majoritaire cette année est le A(H3N2). Il est présent dans plus de 86 % des prélèvements, depuis le début de la surveillance.

Or ce sous-type de virus grippal entre dans la composition du vaccin 2016-2017, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé édictées en début d’année.

Un vaccin recomposé chaque année

Ce vaccin comprend donc une souche A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2). « C’était l’invité surprise de l’épidémie 2014-2015 », indique le Syndicat national des jeunes médecins généralistes sur son site. On trouve également une souche A/California/7/2009 (H1N1), la même que celle qui est responsable de la pandémie grippale de 2009. La troisième souche est de type B/Brisbane/60/2008.

Ces derniers jours, le ministère de la Santé a rappelé qu’il n’est pas trop tard pour se faire vacciner. Après l’injection, il faut environ quinze jours environ pour atteindre la protection maximale. Le vaccin contre la grippe reste d’une efficacité globalement modérée. On admet qu’il permet d’éviter une grippe sur deux. Enfin, pour les plus inquiets, rappelons que les vaccins antigrippe disponibles en France sont sans adjuvant.

 

Add Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!