Actualité : Des cintres dans les rues de Paris pour défendre le droit à l'IVG

« Avortement sans médecin, plus jamais », « Leur retour aux traditions, c’est l’avortement au cintre » : les Parisiens ont pu découvrir ces messages mardi 17 janvier, accrochés à des cintres dans les rues de la capitale. Pourquoi des cintres ? Parce que ces objets, comme d’ailleurs les aiguilles à tricoter, étaient utilisés pour pratiquer des avortements clandestins, quand l’interruption volontaire de grossesse n’était pas autorisée en France.

Cette campagne d’affichage sauvage, organisée par le collectif féministe Insomnia, se veut une réponse à celle menée dans la nuit de dimanche à lundi par des militants anti-IVG. Des affiches avaient alors été placardées sur les espaces publicitaires d’une centaine d’abribus, avec la signature « IVG, tous concernés ». Sur l’une d’entre elles, on peut ainsi voir un médecin déclarer à une patiente : « C’est une courte intervention pour une longue dépression ».

Ce combat entre pro et anti-IVG enflamme aussi les réseaux sociaux. De nombreux internautes expriment leur indignation, ou au contraire, leur soutien à ces actions. Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, a de son côté souligné sur Twitter que « 42 ans après la loi Veil, le droit à l’IVG est de nouveau un enjeu politique, social et électoral. Soyons vigiliant(e)s et mobilisé(e)s ».

 

Rappelons en effet que l’IVG est un droit depuis l’adoption le 17 janvier 2015 de la loi Veil autorisant le recours à l’avortement.

Ce n’est sans doute pas non plus un hasard de calendrier si cette offensive anti-avortement s’intensifie à quelques mois des élections présidentielles…

Pour toute information neutre sur ce sujet sensible, il est possible de consulter le site ivg.gouv.fr mis en place par le ministère de la Santé

Photo issue de la page Facebook du collectif Insomnia.

AIDEZ NOUS : LIKEZ ET PARTAGER CET ARTICLE SUR FACEBOOK

Add a Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!