Actualité : Alcool et conduite : trop peu de Français ont prévu des dispositions pour le Nouvel An

Le passage à la nouvelle année se fait souvent de manière festive, un verre d’alcool à la main. Mais que se passe-t-il après avoir trinqué? Il faut adopter la première bonne résolution de l’année: ne pas prendre le volant si on présente un taux trop élevé d’alcool dans le sang.

Cette habitude n’est pourtant pas automatique pour un certain nombre de Français, comme l’expliquent les associations Prévention Routière et Attitude Prévention qui viennent de dévoiler les résultats de leur étude sur l’alcool et la conduite pour la soirée du Nouvel An. Le sondage montre en premier lieu que, sans surprise, près de 9 Français sur 10 vont consommer de l’alcool pendant cette soirée (89%).

Plus précisément, plus de 6 Français sur 10 prévoient de boire trois verres ou plus (63%) et leur consommation moyenne sera de près de quatre verres d’alcool. Malgré le dépassement évident du taux d’alcoolémie en vigueur pour conduire* (une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 g/l), un quart des sondés prévoient d’utiliser leurs véhicules personnels.

Des idées reçues dangereuses 

Au total, 48% des Français pensent qu’ils seront concernés par la question de l’alcool et de la conduite, que ce soit pour eux ou pour leur entourage. S’ils se disent concernés, ils ne le sont pourtant pas assez: seul un tiers (38%) d’entre eux a prévu des dispositions particulières pour sécuriser le retour de soirée, un résultat inquiétant.

« Plus préoccupant encore, interrogés sur les dispositions de retour qu’ils prendraient, 38% des Français choisissent des solutions qui peuvent s’avérer dangereuses (attendre pour reprendre le volant, emprunter des petites routes, ou encore conduire lentement), précisent les deux associations.  Attendre avant de reprendre le volant est la solution privilégiée par les Français alors même que 51% d’entre eux ignorent le temps nécessaire pour éliminer un verre d’alcool. »

Enfin, 34% des sondés reconnaissent avoir déjà vu une personne reprendre le volant en pensant qu’elle avait trop bu lors d’un réveillon. Face à ce constat préoccupant, les deux associations se mobilisent depuis début décembre au travers d’une grande campagne de sensibilisation, #BienRentrer, Mode d’emploi, pour inciter à prévoir une solution de retour pour le réveillon.

En combien de temps l’alcool est-il éliminé?

Les Français sont invités à s’engager sur le site monmodedemploi.fr et sur les réseaux sociaux en choisissant leur solution de retour: désigner un Sam, le capitaine de soirée, utiliser les transports en commun, réserver un taxi/VTC ou dormir sur place. Des vidéos pédagogiques et des conseils y sont également disponibles.

Réflexes ralentis, champ visuel rétréci, coordination perturbée, distances de sécurité sous-estimées…. selon les chiffres de la Sécurité routière, l’alcool entre en cause dans près d’un accident mortel sur trois. Par ailleurs, une personne qui a bu a 8,5% de risques d’en provoquer un.

L‘alcoolémie maximum est atteinte au bout d’une heure environ si la boisson est prise au cours d’un repas, une demi-heure à jeun.  L’élimination de l’alcool est ensuite beaucoup plus longue puisqu’il faut environ une heure pour éliminer un verre, deux heures pour deux verres, etc. Pour dessoûler, cela ne sert à rien de prendre un café, une douche froide ou de sortir prendre l’air: il faudra attendre plusieurs heures.

*Une unité d’alcool fait grimper l’alcoolémie de 0,25 g par litre de sang.

Add Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!