8 raisons qui font que le sexe est douloureux, et comment y remédier

La douleur pendant le sexe non seulement ruine le moment, mais elle peut avoir des conséquences beaucoup plus grandes : peur du sexe, baisse de la libido et perte générale d’intimité. C’est la façon dont votre corps signale que quelque chose ne va pas, ce qui exige de connaitre les raisons afin d’y remédier.

8 raisons qui rendent le sexe douloureux

Sauter les préliminaires

Les femmes sont plus lentes à être excitées que les hommes, elles ont besoin de plus de préliminaires que ces derniers. Mais déterminer ce qui fonctionne pour vous est la moitié de la solution.

La solution

Selon Debra Herbenick, chercheuse en santé sexuelle à l’Université de Bloomington, les préliminaires sont nécessaires pour un rapport sexuel agréable et sans douleur. Pour certaines femmes, cela pourrait signifier embrasser et se caresser avec leur partenaire, alors que pour d’autres, cela pourrait être une stimulation orale.

Comprendre ce qui est agréable est la clé pour amorcer le processus naturel de circulation sanguine vers les organes génitaux, ce qui augmente la lubrification. 

Manque de lubrification

Si vous n’êtes pas suffisamment excitée, la pénétration sera douloureuse, puisque les tissus vaginaux ne sont pas suffisamment lubrifiés pour la pénétration pendant les 5 à 7 minutes après que votre cerveau soit préparé à l’acte. 
Il y a d’autres facteurs qui peuvent également ralentir votre flux vaginal : les douches et les bains chauds, car ils peuvent assécher la zone vaginale. Les pilules contre les allergies et les pilules contraceptives hormonales à faible dose ont le même effet sur les tissus vaginaux que sur les autres muqueuses. La ménopause peut également causer une sécheresse vaginale.

La solution

Assurez-vous de disposer d’un tube de lubrifiant prêt à l’emploi, de préférence un lubrifiant bio. Vous n’en avez peut-être pas besoin la plupart du temps, mais l’avoir à portée de main signifie ne pas avoir à le chercher en pleine action et à gâcher le moment.

Stress et tension

Vous avez une tonne de choses à faire en une journée, et vous amenez cette tension avec vous au lit. La relaxation est une partie importante du sentiment d’être prêt et intéressé par le sexe.

La solution

Déstressez-vous-en avant de passer aux préliminaires. Herbenick suggère que les couples peuvent se faire muteuellement des massages. Mais si ce n’est pas votre tasse de thé, il existe d’autres façons d’aider votre esprit, et donc votre corps, à se préparer aux galipettes. Essayez un cours de yoga, cette pratique éliminera toutes les tensions accumulées durant la journée.

Une sensation d’être « étroite »

Il ne s’agit pas ici de la taille du vagin qui est étroite (une idée trop répandue mais erronée) mais parfois les muscles du périnée sont tellement tendus que la pénétration est douloureuse. Dans ce cas c’est l’orifice qui se ferme car la femme se contracte et inconsciemment freine la pénétration. 

La solution

Il est nécessaire dans ce cas de se relaxer et de se détendre. Le partenaire doit impérativement faire en sorte de détourner l’attention de sa compagne et partager avec elle un moment plein de tendresse pour pouvoir la détendre. Il est également conseillé de la laisser prendre les rênes et choisir une position dans laquelle elle sent à l’aise et où elle a le contrôle total pour choisir la vitesse et la profondeur de la pénétration.

Les infections génitales

Un certain nombre d’infections génitales, le plus souvent l’herpès génital, la trichomonase et les infections à levures, peuvent rendre les rapports sexuels douloureux. Même les femmes qui sont asymptomatiques ou inconscientes de leurs infections peuvent sentir de petits changements dans la vulve ou le vagin qui peuvent provoquer la douleur.

La solution

La plupart des infections génitales sont facilement contrôlables ou curables, et les tests sont simples. Si vous éprouvez de la douleur, la chose la plus importante est de communiquer avec votre médecin et de subir un test approprié. Il est plus habilité à vous prescrire le traitement adéquat.

L’endométriose

Cette maladie où le tissu qui tapisse l’utérus commence à croître dans d’autres zones, touche environ 7% des femmes. Cela peut causer des douleurs lors des de la pénétration vaginale.

La solution

Malheureusement, l’endométriose peut nécessiter une chirurgie laparoscopique, mais l’identification de la source de la douleur est une grande partie de la solution. Si vous souffrez de douleurs pendant les rapports sexuels et qu’une femme de votre famille a déjà souffert d’endométriose, demandez à votre médecin de vous faire passer un examen échographique.

Les changements dus à la ménopause

Les changements subis par le vagin pendant la ménopause impliquent plus que la simple lubrification. Certaines parties du vagin et de la vulve peuvent devenir plus sensibles par manque de lubrification et à cause aussi de l’atrophie vulvo-vaginale que rencontrent certaines femmes ménopausées, ce qui peut expliquer certaines douleurs pendant les rapports sexuels.

La solution

Il existe plusieurs façons d’atténuer les symptômes indésirables de la ménopause. Commencez par avoir une conversation avec votre gynécologue au sujet des causes possibles et des traitements qui pourraient vous aider.

AIDEZ NOUS SVP : LIKEZ ET PARTAGER CET ARTICLE SUR FACEBOOK , TWITTER et GOOGLE +

Add Comment

Soutenez-nous!

Si vous aimez ce site s’il vous plaît aider nous et faire clic sur l’un de ces boutons!